L'institut d'apprentissage du Coran et du Tajwid

Les sept sourates salvatrices

Elles sont citées comme étant

- sourate as-Sajdah (la prosternation) [32]
- sourate Yâsîn [36]
- sourate ad-Dukhân (la fumée) [44]
- sourate al-Wâqi'a (l'ineluctable) [56]
- sourate al-Mulk (La royauté)[67]
- Sourate Al-Insân (l'homme) [76]
- sourate Al-Burûj (les constellations) [85]

Certains mentionnent aussi Sourate al Kahf (La caverne) [18], et d'autres aussi sourate ar Rahman (Le Très Miséricordieux) [55]

Je n'ai trouvé que des hadiths mentionnant leurs mérites séparément.

-sourate Al Kahf (la Caverne) [18]

Al-Bara ibn 'âzib a dit: "Un homme récitait la sourate La Caverne [Al-Kahf] alors qu'il avait attaché son cheval par deux licols. Un nuage l'enveloppa et se mit à tourner et à se rapprocher de lui. Son cheval ne cessa de s'en écarter. Le lendemain matin, l'homme vint trouver le Prophète et lui raconta ce qui s'était passé. Celui-ci lui répondit: "C'est la sérénité qui est descendue grâce à la récitation du Coran"". (rapporté par Mouslim)

Abou Sa'îd Al-Khoudri a rapporté que le Messager d'Allah a dit: "Celui qui lit la sourate "Al-Kahf" (La caverne) un vendredi, une lumière l'éclairera jusqu'au vendredi suivant". (rapporté par Al-Hâkim et Al-Bayhaqi)

-Sourate as Sajdah (la prosternation) [32]

Le Prophète ne dormait pas avant de l'avoir récitée (rapporté par at-Tirmidhi, al-Hâkim, et adh-Dhahabi )
Il est dit en outre que cette sourate sera un intercesseur le Jour du Jugement.

-Sourate Yâsîn [36]

Le Prophète a dit : " Toute chose a un coeur, et le coeur du Coran est la sourate Yâsîn. A celui qui la récite, Dieu inscrira un salaire équivalent à dix fois la lecture du Coran". (rapporté par at-Tirmidhi et ad-Dirami d'après Anas.)

Le Prophète a dit : " Celui qui lit la sourate Yâsîn au début de la journée, lui donnant la priorité à tout autre besoin, son besoin sera réalisé". (rapporté par Abu as-Sayh, d'après Abu Hurayra.)

-Sourate al-Wâqi'ah (l'événement) [56]

Le Prophète a dit : "Celui qui lit, chaque nuit, la sourate L'Evenement, ne sera jamais dans l'indigence". (rapporté par al-Bayhaqi, d'après Ibn Mas'ud.)

-Sourate ad-Dukhân (la fumée) [44]

Le Prophète a dit : " Celui qui lit pendant la nuit, la sourate de "la Fumée" qui commence par Hâ-mim, au matin, soixante-dix mille anges lui demanderont le pardon de Dieu". (rapporté par at-Tirmidhi, d'après Abu Hurayra)

-Sourate al-Mulk (le royaume) [67]

Le Prophète a dit : "A l'intérieur du Saint Coran, il y a une sourate composées de 30 versets qui intercède à son porteur (récitateur) jusqu'à l'obtention du pardon de Dieu : Tabâraka l-ladî bi-yadihi l-mulk (al-Mulk)". (rapporté par Abu Dawud, at-Tirmidi, Ibn Majah, Ibn Hibban et, al-Hakim, d'après Abu Hurayra.)

Le Prophète a dit : "C'est elle qui préserve et qui sauve de la souffrance de tombe". (rapporté par at-Tirmidi, d'après Ibn 'Abbas)

-Sourate al-Insân (l'homme) [76]

Le Prophète récitait à chaque Prière de Subh (Aurore) du jour du vendredi : alif-lâm-mîm, tanzîlu (as-Sajdah) et hal atâ'alâ l-insani (al-Insân).
(Selon Ibn 'Abbas)

-Sourate al-Burûj (les constellations) [85]

Le Prophète récitait à chaque Prière de 'Isâ (Soir) la dernière : wa-s-samâ'idâti l-buruj (al-Buruj) et was-s-samâ'i wa-t-târiq (at-Tariq). (Selon Abu Hurayra.)